ULM Les Randonneurs Voyageurs

Tiré du recueil d’Yves Bonnefoy

« Vrai Lieu »



Vrai Lieu du Cerf


Un dernier cerf se perdant

Parmi les arbres,

Le sable retentira

Du pas d’obscurs arrivants.


Dans la maison traversée

Du bruit des voix,

L’alcool du jour déclinant

Se répandra sur les dalles.


Le cerf qu’on a cru retrait

Soudain s’évade.

Je pressens que ce jour a fait

Votre poursuite inutile.


A la lecture du poète marseillais Yves Bonnefoy,

Patrick est tombé (pas sur les fesses...) mais sur un texte

qui semble bien proche de ce que nous avons vécu à Agnielles...

Bonne lecture. Colette Druinot